Eleonor
 9 parts d'ombre et de lumière.

Je vois parfois l'ennéagramme comme une représentation de 9 facettes du Christ. Conjuguées, elles dessineraient Son visage, me guidant vers la vraie joie, la sainteté profonde, Son image et Sa ressemblance. Cette vision d'éternité m'habite et tout à la fois est cachée à mes yeux. Mon entendement ne saisit qu'une part de ces facettes.

L'ennéagramme me ramène à ma condition d'homme : je ne peux me penser sans considérer l'empreinte du pêché originel qui plane au-dedans de moi, inscrite en moi d'une manière toute particulière. Il révèle les limites de mon cœur.

L'ennéagramme me rappelle aussi ma vocation d'homme : co-créer le monde grâce aux "vertus" qui me sont confiées. Je porte une part de Ciel dont je suis la dépositaire. Cette lumière me traverse et atteste de ma dimension d'aimée de Dieu.

De base 8, je réalise peu à peu combien ma foi façonne mon vécu de ma base. Par exemple, je sais être capable de m'incliner devant un homme… mais le serais-je si je n'avais appris à m'agenouiller pour prier, à me prosterner pour adorer ? Je ne sais pas. Dieu m'enseigne l'humilité, la petitesse, la puissance dans la faiblesse, la colère dans le respect de l'autre, la force dans la tendresse, l'absolu dans le quotidien, l'exaltation dans la paix. Dieu est un sacré 8 ! Il a toutes les qualités requises aux yeux de ma base, sans les "passions" internes pour les ternir.

Mes "passions", elles, sont bel et bien présentes. J'enrage et je piétine. Je remercie l'ennéagramme de mettre des mots et donc de la conscience là où je n'en avais pas et de proposer un chemin pour accéder à soi, apprendre les autres et rejoindre le Christ.

En tant que praticienne, je suis heureuse de participer, à ma mesure, à construire un monde où la charité nous fait nous reconnaitre les uns les autres avec nos parts d'ombre et de lumière et travailler à œuvrer pour le meilleur. Je garde cette croyance que les forts gagnent ici-bas, souvent au détriment des petits. Mais l'Espérance me conduit ailleurs. "Le Seigneur fit pour moi des merveilles, Saint est son nom".